La reconstruction du sein par implant mammaire

La reconstruction par prothèse ou implant mammaire permet de réaliser une reconstruction du sein sans ajouter de cicatrices sur le corps.

Le volume et la projection du sein sont reconstruits par la prothèse qui est positionnée sous la peau du sein, devant ou derrière le muscle du thorax (le muscle pectoral).

La reconstruction du sein par une prothèse n’est pas définitive car la femme devra être réopérée tous les 10 ou 15 ans pour changer la prothèse, ou parfois plus tôt pour maintenir le résultat esthétique de sa reconstruction. 

L’implant mammaire peut être positionné sous la peau, devant ou derrière le muscle de la poitrine (prothèse sous-pectorale).

On peut proposer cette technique en reconstruction immédiate (en même temps que l’ablation du sein ou mastectomie) ou en reconstruction différée à distance de la mastectomie, après les différents traitements du cancer du sein).

La prothèse peut être utilisée seule ou combinée à d’autres techniques de reconstruction du sein comme les injections de graisse (lipofilling) ou un lambeau (grand dorsal ou autre lambeau).

Il existe différents types de prothèses internes (implants mammaires)

L’enveloppe des prothèses est constituée d’une membrane en silicone. Selon le type de revêtement de la membrane de la prothèse, on distingue :

  • les prothèses lisses (revêtement lisse)
  • les prothèses texturées (revêtement rugueux)
  • Les prothèses macro-texturées sont actuellement interdites en France.
  • Les prothèses mammaires sont remplies soit par un gel de silicone, soit par du sérum physiologique.

Les implants mammaires sont de différentes formes et volume pour s’adapter à votre morphologie :

  • Les prothèses anatomiques, en forme de « goutte », avec différentes largeurs, hauteurs et projections.
  • Les prothèses rondes avec différentes largeurs et projections.

C’est la forme et le volume de votre sein qui va déterminer le choix de l’implant. Le but recherché est de donner un aspect le plus naturel à votre sein reconstruit.

Le chirurgien vous apportera les conseils nécessaires pour choisir le type d’implant mammaire adapté à votre morphologie et à votre mode de vie (activités sportives, hobbies..). 

Télécharger la fiche explicative pour l’avoir avec soi

A savoir Quelle morphologie ? La plupart de femmes peuvent bénéficier d’une reconstruction par prothèse.

Le tabac doit impérativement être arrêté un mois minimum avant l’intervention et ne pas être repris après l’intervention.

La qualité d’une reconstruction mammaire par prothèse dépend principalement de l’épaisseur et de la souplesse des tissus de couverture.

Le principal inconvénient de la reconstruction par prothèse est qu’elle n’est pas définitive. Vous serez amenée à changer la prothèse une ou plusieurs fois au cours de votre vie.

Le rendu du sein reconstruit par une prothèse est souvent plus figé qu’une reconstruction par ses propres tissus.

Le sein est plus dur et plus froid que le sein naturel.

Et une asymétrie s’installe parfois avec les années et les variations de poids, le sein controlatéral ayant tendance à se relâcher avec le temps.

Une chirurgie de symétrisation de l’autre sein est parfois nécessaire afin d’équilibrer leur apparence.
Avant de vous décider pour cette technique de reconstruction mammaire, vous pouvez vous renseigner davantage sur https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Reduire-les-risques-de-cancer/Protheses-mammaires et poser toutes vos questions à votre chirurgien.

La reconstruction du sein ne modifie pas la surveillance cancérologique et n’augmente pas le risque de récidive.

Préopératoire Arrêt obligatoire du tabac un mois minimum avant l’intervention et ne plus fumer après l’intervention.

Soins de kinésithérapie si besoin pour améliorer la souplesse de la peau et réduire les adhérences de la cicatrice de mastectomie.

Anesthésie Anesthésie générale
Durée de l’intervention Environ 2h.
Hospitalisation De 2 à 5 jours, avec une convalescence de 2 à 4 semaines et une reprise des activités sportives à 6 semaines.

Si on associe la reconstruction mammaire par prothèse  à une autre technique ( lambeau grand dorsal, un lipofilling…), la durée de l’hospitalisation et la convalescence peuvent varier. (Consultez nos pages sur les autres techniques chirurgicales pour en savoir plus).

Post opératoire Soutien-gorge de contention, parfois remboursé par les mutuelles,  ou soutien- gorge de sport à porter jour et nuit pendant 1 à 2 mois.

Drains : Ce sont des tubes mis pendant l’opération pour empêcher le sang et les sérosités de s’accumuler dans la loge de la prothèse. Ils sont retirés avant votre sortie d’hospitalisation ou en consultation post-opératoire.

Parfois, il peut être nécessaire de changer les pansements et de recevoir des soins infirmiers pendant les premières semaines.

Le sport est interdit pendant 1 à 2 mois environ et la reprise ne se fera qu’après accord du chirurgien.

Convalescence d’environ 3 à 6 semaines et nécessitant un arrêt de travail qui vous sera prescrit par votre chirurgien.

Douleur La douleur ressentie est généralement modérée et est soulagée par des antalgiques adaptés. Elle est très variable d’une personne à l’autre.
Complications éventuelles Dans les premiers jours après l’opération :

– Parfois un hématome peut se former, nécessitant une nouvelle intervention

Dans le premier mois, il peut y avoir :

– Une infection nécessitant des antibiotiques et parfois le retrait de la prothèse, de même que dans de rares cas, la peau du sein peut se nécroser et noircir.

Plus tardivement, il peut y avoir :

– Une coque rigide qui se forme autour de la prothèse (le risque est augmenté en cas de radiothérapie après la chirurgie)
– Très rarement, une accumulation de liquide autour du sein reconstruit (sérome)
– Un déplacement de la prothèse 
– Une rupture de la prothèse se manifeste le plus souvent par une modification de la forme du sein qui perd en cohérence puis vous pouvez ressentir une douleur au niveau du sein de façon très localisée puis cette douleur peut s’étendre à tout le sein.
– Une apparition de vagues ou de plis sur la peau du sein

Dans tous les cas, si vous observez une modification de l’aspect de votre sein, n’hésitez pas à contacter votre équipe soignante.

Signes d’alerte en cas de complications Tout événement qui vous inquiète doit vous faire contacter votre médecin traitant ou votre chirurgien.
De façon classique, une fièvre > 38, 5°C, des saignements anormaux ou un hématome, des douleurs importantes,  des problèmes sur les cicatrices  doivent vous faire contacter un médecin (écoulement purulent ou coloration noire de la peau en regard de la prothèse).
Résultat Le résultat de la reconstruction par prothèse est obtenu 2 à 3 mois après l’intervention.

Le sein n’a pas la consistance de votre sein d’avant et c’est normal car ce ne sont pas vos propres tissus qui sont utilisés. Il peut également vous sembler froid  au début de la journée.

Il peut y avoir une perte de sensibilité qui reviendra souvent progressivement avec le temps.

Sites internet pour en savoir plus SoFCPRE : http://www.plasticiens.fr/
INCA : https://www.e-cancer.fr/
Vidéos à regarder

Vous allez quitter le site mereconstruire.fr pour visionner ces contenus vidéos.

Chuis pas docteur-la reconstruction mammaire par prothèse interne (implant mammaire)
https://youtu.be/G01oXqu_FJ4
Lili Sohn et l’Institut Curie vous proposent une série de vidéos pédagogiques sur les différents types de reconstruction mammaire après un cancer du sein. Dans cette vidéo, découvrez la reconstruction mammaire par prothèse interne (implant mammaire).

Institut Gustave Roussy – Conférence-Débat sur la reconstruction mammaire
https://youtu.be/kXxDA371yE8
Lors d’une conférence d’information destinée aux patientes, Nicolas Leymarie, chirurgien plasticien spécialisé en reconstruction mammaire à l’Institut Gustave Roussy (IGR- Villejuif) explique les différentes étapes de la reconstruction et les différentes techniques chirurgicales.

Tous les textes rédigés sur les techniques chirurgicales ont été relus par des chirurgiens spécialisés en reconstruction mammaire et les associations de patientes Jeune et Rose et Vivre Comme Avant.

  1. SoFCPRE – fiches d’information – fiche sur reconstruction par prothèse
  2. INCA
  3. INCA – kinésithérapie
  4. HAS – rapport janvier 2020 sur les techniques de reconstructions mammaires autologues alternatives aux implants mammaires

Encore plus de précision en vidéo :

Vous allez quitter le site mereconstruire.fr pour visionner ce contenu vidéo.

” Chuis pas docteur – La reconstruction mammaire par prothèse interne (implant mammaire) “

Lili Sohn et l’Institut Curie vous proposent une série de vidéos pédagogiques sur les différents types de reconstruction mammaire après un cancer du sein. Dans cette vidéo, découvrez la reconstruction mammaire par prothèse interne (implant mammaire).