Le lipomodelage

Le lipomodelage (ou lipofilling ou transfert graisseux) utilise votre propre graisse pour reconstruire votre sein.

Le chirurgien va prélever de la graisse grâce à une canule par lipoaspiration dans la région où elle est en excès (ventre, cuisses, fesses, hanches) puis, après purification, il va l’injecter au niveau du sein à reconstruire.

Cette technique peut être utilisée seule (pour reconstruire totalement le sein), en complément d’une reconstruction mammaire par lambeau ou par prothèse.

L’injection de graisse épaissit les tissus et les rend plus souples et mieux vascularisés. Elle permet également de combler des manques de volume, d’affiner le contour du sein et d’améliorer un résultat esthétique.

Le lipomodelage peut être pratiqué en reconstruction immédiate (au même moment que la chirurgie du cancer du sein) ou différée (à distance des traitements).

Il s’agit d’une technique de reconstruction très fréquemment utilisée qui améliore considérablement les résultats d’une reconstruction du sein.

Télécharger la fiche explicative pour l’avoir avec soi

A savoir La reconstruction ne modifie pas la surveillance cancérologique et n’augmente pas le risque de récidive.

Contre-indications:
Le tabac doit impérativement être arrêté un mois minimum avant l’intervention et ne doit pas être repris après l’intervention.

Quelle morphologie?
La majorité des femmes peuvent bénéficier de cette technique.

Cicatrices :
Elles sont très petites (de l’ordre de quelques millimètres) aux endroits des incisions pour prélever la graisse. Mais plusieurs mois après l’intervention, la région lipo-aspirée est parfois marquée par des irrégularités de contour ou des capitons.

Préopératoire Arrêt obligatoire du tabac un mois minimum avant l’intervention et après l’intervention.

Soins de kinésithérapie si besoin pour améliorer la souplesse de la peau, réduire les adhérences de la cicatrice de mastectomie.

Anesthésie Anesthésie générale d’une heure environ
Interventions En cas de reconstruction mammaire par lipofilling exclusif, le chirurgien réalisera 4 à 6 interventions,  espacées de 3 à 4 mois.

En cas d’utilisation du lipofilling en complément d’une autre technique de reconstruction, l’injection de graisse sera réalisée lors du même temps opératoire ou lors d’une autre intervention.

Hospitalisation Le plus souvent en ambulatoire, pour que vous puissiez rentrer chez vous le jour de l’intervention.
 
Il ne s’agit cependant que d’une estimation qui doit être adaptée à votre situation personnelle.
Post opératoire Ecchymoses (bleus) et œdème au niveau des sites de prélèvements de graisse et sur le sein reconstruit, pendant 15 jours environ. Le port d’une gaine permet de limiter ces ecchymoses.

Kinésithérapie si besoin pour faciliter limiter les déformations sur le site de la lipoaspiration.

Pas de sport pendant 1 mois.

Convalescence d’environ nécessitant un arrêt de travail de 14 jours.

Douleur La douleur ressentie est très variable d’une personne à l’autre.

La douleur ressentie par les femmes est généralement modérée et est bien soulagée par des antalgiques adaptés.

Complications éventuelles Elles sont liées à tout acte de chirurgie mais elles sont très rares.

Cytostéatonécrose : nodules sous-cutanés correspondant à des kystes huileux, qui peuvent être dures au toucher.

Signes d’alerte en cas de complications Tout événement qui vous inquiète doit vous faire contacter votre médecin traitant ou votre chirurgien.
De façon classique, une fièvre > 38, 5°C, des saignements anormaux ou un hématome, des douleurs importantes,  des problèmes sur les cicatrices  doivent vous faire contacter un médecin (écoulement purulent ou coloration noire de la peau en regard de la prothèse).
Résultat Il faut attendre 4 mois après la dernière injection avant d’observer le résultat.

En cas de reconstruction du sein par liopfilling exclusif,  Il faut compter entre 12 et 24 mois pour obtenir un résultat satisfaisant car la masse graisseuse transférée perd environ 40% après chaque intervention.

Sites internet pour en savoir plus SoFCPRE : http://www.plasticiens.fr/
INCA : https://www.e-cancer.fr/
Vidéos à regarder

Vous allez quitter le site mereconstruire.fr pour visionner ce contenu vidéo.

Chuis pas docteur – La reconstruction mammaire par lipomodelage
https://youtu.be/FDiNgy9BGo4
Lili Sohn et l’Institut Curie vous proposent une série de vidéos pédagogiques sur les différents types de reconstruction mammaire après un cancer du sein. Dans cette vidéo, découvrez la technique du lipomodelage.

Institut Gustave Roussy (IGR) – Conférence-Débat sur la reconstruction mammaire
https://youtu.be/kXxDA371yE8
Lors d’une conférence d’information destinée aux patientes, Nicolas Leymarie, chirurgien plasticien spécialisé en reconstruction mammaire à l’Institut Gustave Roussy à Villejuif  explique les différentes étapes de la reconstruction et les différentes techniques chirurgicales.

Tous les textes rédigés sur les techniques chirurgicales ont été relus par des chirurgiens spécialisés en reconstruction mammaire et les associations de patientes Jeune et Rose et Vivre Comme Avant.

Références :

  1. SoFCPRE – fiches d’information – fiche sur le transfert graisseux pour reconstruction mammaire
  2. INCA – kinésithérapie
  3. HAS – rapport janvier 2020 sur les techniques de reconstructions mammaires autologues alternatives aux implants mammaires

Encore plus de précision en vidéo :

Vous allez quitter le site mereconstruire.fr pour visionner ce contenu vidéo.

” Chuis pas docteur – La reconstruction mammaire par lipomodelage “

Lili Sohn et l’Institut Curie vous proposent une série de vidéos pédagogiques sur les différents types de reconstruction mammaire après un cancer du sein. Dans cette vidéo, découvrez la technique du lipomodelage.